06 juin

Publié le par Kristjan

En route sur la Pamir Highway. Longue route s’évanouissant dans un paysage lunaire, austère mais coloré, cerné au loin de montagnes couronnées de neige dans un ciel cristallin.

Il se dit que c’est la deuxième route la plus haute du monde. Apres Alichur on est jamais en dessous de 3800 m avec des cols au-dessus de 4000m jusqu’à 4655m.

Lorsque j’étais sur le plateau tibétain en Chine pour rejoindre Yushu, lieu d’un tremblement de terre en 2010, on était encore bien plus haut…

Je quitte la Pamir Highway pour la spectaculaire vallée de Kurteskei. Une piste de bonheur dans un superbe décor comme j’en avais déjà rêvée de parcourir lors du séjour en Mongolie.

 

En arrêt en haut d’un col j’aperçois sur une crête une harde d’une vingtaine d’individu de mouflons. Le temps de sortir les jumelles j’ai juste eu le temps de les observer avant qu’ils ne basculent de l’autre côté. A l’évidence « elles » m’avaient repéré et la dernière s’est tournée vers moi avant de disparaitre. Que du bonheur !

Au bout de la vallée des sources d’eaux chaudes isolées a 4130 m d’altitude qui jusqu’à récemment étaient sommairement aménagées pour se baigner.  Maintenant la famille qui vit ici a construit une nouvelle maison qui comprend 2 bassins. Tout ça pour moi tout seul.

 

Un tout petit peu plus loin est installé un camp de chasse loué en hiver à des groupes de chasseurs prêts à payer 16000 dollars et plus (voire jusqu’à 30000 ET 60000 $US d’après le Lonely Planet) pour traquer le mouflon de Marco Polo. Tout ça pour un trophée !...

Bivouac derrière la guesthouse Erali a Murgab.

Commenter cet article