05 juin

Publié le par Kristjan

Alichour une suite de maisons de torchis sur une vaste étendue balayée en permanence par les vents.

 

Village  de 1500 habitants sans électricité (et bien sûr sans eau courante). Depuis la fin de l’union soviétique il n’y plus de courant qui passe dans la belle ligne électrique qui longe la Pamir Highway et qui devrait alimenter le village.

 

Comme il était une tradition dans les immeubles soviéto-communistes de rencontrer des problèmes de plomberie, il est toujours aussi traditionnel quand on circule dans les steppes d’avoir des problèmes mécaniques… Tiens il n’y a pas de courroie de ventilateur sur le toy de Mahan, parait qu’ici ça ne sert à rien car il y le vent….

 

Reste une vie communautaire encore très forte avec pour exemple le four à pain qui sert pour tout le village et que chaque famille peut utiliser selon ses besoins.

 

Aujourd’hui ce fut une journée « into the wild » avec pour objectif l’observation de la faune sauvage et plus particulièrement les mouflons dits Marco Polo. Conduit par Mahan et guidé par un garde de la réserve c’est journée off road dans les vallées environnantes  où j’ai pu observer (aux jumelles) des Ibex (équivalent bouquetin) et surtout une bonne quarantaine  en plusieurs groupes de femelles mouflons avec leurs petits. C’était un vrai spectacle que de voir les jeunes d’un mois environ courant après leurs mères pour téter. Malheureusement pas vu de mâle.

 

Voir les commentaires